Fille d’Africa - Poème à l'occasion de la Journée Internationale de la femme

Publié par Ali KHADAOUI le mer 09/03/2011 - 12:13

Fille d’Africa

Déchire le voile de la honte

Saute du haut d’Atlas

Cette terre violée attend tes chants

Ces fous par leur arrogance

ont sevré la démence et les tombes

commencent à s’ouvrir d’impatience

au son de la flûte du troubadour

 

Femme du Monde

Seuls les sots ont dit tant de certitudes

Tes yeux d’aigle et la mer et la nuit témoins

Quand tu pleures c’est l’univers qui est endeuillé

Femme aux yeux d’aigle

Du haut d’un palmier je t’admire

mêlée aux mirages d’une histoire à ta mesure

Pardon pour les bombes que les hommes ont semées

Ton silence est un message

Aux yeux sans lendemains…

 

Femme tamazighte

Sotte mémoire

Brise de vérité

Adoucis ces visages qu’un soleil

sans pitié brûle et défait

Quand paralysées tes pensées

s’égarent affolées

par la liberté qu’on assassine

j’ai peur pour les plumes de tes ailes

pour tes jolies pétales

qui n’ont pas salué le jour

 

Tu grandiras pour nous consoler

d’un passé sans futur

Depuis le jour où la bêtise

t’a enfermée mon regard

a refusé de me suivre…

Ici le rêve a peur de naître…

 

Ali khadaoui Kénitra le 08 Mars 2011

Poème tiré du recueil « Itto »

Rubriques

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.